Página principal

L’Orage (Brassens) 3 Pénélope (Brassens) 5


Descargar 1.05 Mb.
Página1/8
Fecha de conversión18.07.2016
Tamaño1.05 Mb.
  1   2   3   4   5   6   7   8
LL

L’Orage (Brassens) 3

Pénélope (Brassens) 5

Dans l’eau de la Claire Fontaine (Brassens) 7

Le Testament (Brassens) 8

La Prière (Brassens) 9

Que l'on a n'a pas su retenir. 11

Clarika 12

Bien mérité (Clarika) 12

Le Petit Bohneur (Felix Leclerc) 14

Que Serais je sans toi (Jean Ferrat) 15

Heureux celui qui meurt d’aimer (Jean Ferrat) 16

Aimer à perdre la raison (Jean Ferrat 17

C’est beau la vie (Jean Ferrat) 19

La Montagne (Jean Ferrat) 21

Le Métèque (Georges Moustaki) 28

Joseph (Georges Moustaki) 29

Ma Solitude (Georges Moustaki) 30

Adieu minette (Renaud) 35

Société tu m'auras pas (Renaud) 36

La Teigne (Renaud) 37

Edith Piaf 55

La Foule (Edith Piaf) 55

Les Amants d'un Jour (Edith Piaf) 56

Francis Cabrel 57

Chantes Comme si tu devais Mourir Demain (Michel Fugain) 63

Paris s’éveille (Dutronc) 64

J’ai Oublié de Vivre (Johnny Halliday) 65

Je te Promets (Johnny Halliday) 66

Zebda 68

Nicaraguita (Zebda) 68

L’Estaca (Zebda) 69

Divers 70

Le Blues du Businessman (Starmania) 70

Le Bal Masqué (La compagnie Créole) 72

Belle (Notre Dame de Paris) 73

Si on chantait (Oldelaf et Monsieur D) 75

Casas de cartón (Ali Primera) 77

Como la cigarra (Mercedes Sosa) 79

Gracias a la Vida (Mercedes Sosa) 80

Duerme Duerme Negrito (Mercedes Sosa) 81

Atahualpa Yupanqui 82

Los Hermanos (Atahualpa Yupanqui) 82

Preguntitas Sobre Dios (Atahualpa Yupanqui) 83

Piensa en mi (Luz Casal) 84

Zumba 91

Carito (Carlos Vives) 91

Champeta Rosa (Adriana Lucia) 93

Valio la Pena (Marc Anthony) 94

Boig Per Tu (Sau) 100

It’s Now or Never (Elvis Presley) 105

Are You Lonesome Tonight (Elvis Presley) 106

Cake 123


Sad Songs And Waltzes (Cake) 123

Divers 124

What a Wonderfull World (Sam Cooke) 124

Everybody’s Talkin (Fred Neil) 126

Dirty Old Town (The Pogues) 127

I Will Survive (Cake) 128

Stand by me (Ben E. King) 130

Over the Rainbow (Ukulélé) (Israel "IZ" Kamakawiwo’ole) 131

Over the Rainbow (Ukulélé) (Israel "IZ" Kamakawiwo’ole) 132

Over the Rainbow (Ukulélé) - paroles orig.(Israel "IZ" Kamakawiwo’ole) 133




Chansons Françaises

Brassens

L’Orage (Brassens)


Fm

Parlez-moi de la pluie et non pas du beau temps,

Bb Bb7

Le beau temps me dégoute et m' fait grincer les dents,



Eb

Le bel azur me met en rage,

G7

Car le plus grand amour qui m' fut donné sur terr'



Cm D7 G7

Je l' dois au mauvais temps, je l' dois à Jupiter,

Cm Ab G7 Ab G7 Cm

Il me tomba d'un ciel d'ora - a - ge.


Par un soir de novembre, à cheval sur les toits,

Un vrai tonnerr' de Brest, avec des cris d' putois,

Allumait ses feux d'artifice.

Bondissant de sa couche en costume de nuit,

Ma voisine affolé' vint cogner à mon huis

En réclamant mes bons offices.


« Je suis seule et j'ai peur, ouvrez-moi, par pitié,

Mon époux vient d' partir faire son dur métier,

Pauvre malheureux mercenaire,

Contraint d' coucher dehors quand il fait mauvais temps,

Pour la bonne raison qu'il est représentant

D'un' maison de paratonnerre. »


En bénissant le nom de Benjamin Franklin,

Je l'ai mise en lieu sûr entre mes bras calins,

Et puis l'amour a fait le reste !

Toi qui sèmes des paratonnerre' à foison,

Que n'en as-tu planté sur ta propre maison ?

Erreur on ne peut plus funeste.


Quand Jupiter alla se faire entendre ailleurs,

La belle, ayant enfin conjuré sa frayeur

Et recouvré tout son courage,

Rentra dans ses foyers fair' sécher son mari

En m' donnant rendez-vous les jours d'intempéri',

Rendez-vous au prochain orage.


A partir de ce jour j' n'ai plus baissé les yeux,

J'ai consacré mon temps à contempler les cieux,

A regarder passer les nues,

A guetter les stratus, à lorgner les nimbus,

A faire les yeux doux aux moindres cumulus,

Mais elle n'est pas revenue.


Son bonhomm' de mari avait tant fait d'affair's,

Tant vendu ce soir-là de petits bouts de fer,

Qu'il était dev'nu millionnaire

Et l'avait emmené' vers des cieux toujours bleus,

Des pays imbécile' où jamais il ne pleut,

Où l'on ne sait rien du tonnerre.


Dieu fass' que ma complainte aille, tambour battant,

Lui parler de la plui', lui parler du gros temps

Auxquels on a t'nu tête ensemble,

Lui conter qu'un certain coup de foudre assassin

Dans le mill' de mon coeur a laissé le dessin

D'un' petit' fleur qui lui ressemble

Pénélope (Brassens)


Eb Cm

Toi l'épouse modèle

Ab6 Bb7

Le grillon du foyer



Eb

Toi qui n'a point d'accrocs

C7

Dans ta robe de mariée



Fm Fm6 G7

Toi l'intraitable Pénélope

Fm Bb7

En suivant ton petit



Eb Ab

Bonhomme de bonheur

Fm6 G7

Ne berces-tu jamais



Cm

En tout bien tout honneur

Fm G7 C7

De jolies pensées interlopes

Fm G7 Cm Bb7

De jolies pensées interlo - pes...



(Capodastre 4eme case = tonalité Brassens)

C Am


Toi l'épouse modèle

F6 G7


Le grillon du foyer

C

Toi qui n'a point d'accrocs



A7

Dans ta robe de mariée

Dm Dm6 E7

Toi l'intraitable Pénélope

Dm G7

En suivant ton petit



C F#

Bonhomme de bonheur

Dm6 E7

Ne berces-tu jamais



Am

En tout bien tout honneur

Dm E7 A7

De jolies pensées interlopes

Dm E7 Am G7

De jolies pensées interlo - pes...


Derrière tes rideaux

Dans ton juste milieu

En attendant l'retour

D'un Ulysse de banlieue

Penchée sur tes travaux de toile

Les soirs de vague à l'âme

Et de mélancolie

N'as tu jamais en rêve

Au ciel d'un autre lit

Compté de nouvelles étoiles

Compté de nouvelles étoiles...


N'as-tu jamais encore

Appelé de tes voeux

L'amourette qui passe

Qui vous prend aux cheveux

Qui vous compte des bagatelles

Qui met la marguerite

Au jardin potager

La pomme défendue

Aux branches du verger

Et le désordre à vos dentelles

Et le désordre à vos dentelles...

N'as-tu jamais souhaité

De revoir en chemin

Cet ange, ce démon

Qui son arc à la main

Décoche des flèches malignes

Qui rend leur chair de femme

Aux plus froides statues

Les bascul' de leur socle

Bouscule leur vertu

Arrache leur feuille de vigne

Arrache leur feuille de vigne...

N'aie crainte que le ciel

Ne t'en tienne rigueur

Il n'y a vraiment pas là

De quoi fouetter un coeur

Qui bat la campagne et galope

C'est la faute commune

Et le péché véniel

C'est la face cachée

De la lune de miel

Fm G7 C7

Et la rançon de Pénélope

Fm Bb7 Eb

Et la rançon de Pénélope...





Dans l’eau de la Claire Fontaine (Brassens)


D F#7

Dans l'eau de la claire fontaine

Bm (D7)---- (XX0778)

Elle se baignait toute nue.

G F#7

Une saute de vent soudaine



Bm F# Bm

Jeta ses habits dans les nues.


En détresse, elle me fit signe,

Pour la vêtir, d'aller chercher

Des monceaux de feuilles de vigne,

Fleurs de lis ou fleurs d'oranger.


Avec des pétales de roses,

Un bout de corsage lui fis.

La belle n’était pas bien grosse

Une seule rose a suffi


Avec le pampre de la vigne,

Un bout de cotillon lui fis.

Mais la belle était si petite

Qu’une seule feuille a suffi.


Elle me tendit ses bras, ses lèvres,

Comme pour me remercier...

Je les pris avec tant de fièvre

Qu'ell' fut toute déshabillée.


Le jeu dut plaire à l'ingénue,

Car, à la fontaine souvent,

Ell' s'alla baigner toute nue

Bm F# Bm


En priant Dieu qu'il fit du vent,

D

Qu'il fit du vent...




Le Testament (Brassens)


Je serai triste comme un saule

Quand le Dieu qui partout me suit

Me dira, la main sur l'épaule :

"Va-t'en voir là-haut si j'y suis. "

Alors, du ciel et de la terre

Il me faudra faire mon deuil...

Est-il encor debout le chêne

Ou le sapin de mon cercueil ?

Est-il encor debout le chêne

Ou le sapin de mon cercueil ?


S'il faut aller au cimetière,

J' prendrai le chemin le plus long,

J' ferai la tombe buissonnière,

J' quitterai la vie à reculons...

Tant pis si les croque-morts me grondent,

Tant pis s'ils me croient fou à lier,

Je veux partir pour l'autre monde

Par le chemin des écoliers.

Je veux partir pour l'autre monde

Par le chemin des écoliers.


Avant d'aller conter fleurette

Aux belles âmes des damné's,

Je rêv' d'encore une amourette,

Je rêv' d'encor' m'enjuponner...

Encore un' fois dire: "je t'aime"...

Encore un' fois perdre le nord

En effeuillant le chrysanthème

Qui'est la marguerite des morts.

En effeuillant le chrysanthème

Qui'est la marguerite des morts.


Dieu veuill' que ma veuve s'alarme

En enterrant son compagnon,

Et qu' pour lui fair' verser des larmes

Il n'y ait pas besoin d'oignon...

Qu'elle prenne en secondes noces

Un époux de mon acabit :

Il pourra profiter d' mes bottes,

Et d' mes pantoufle' et d' mes habits.

Il pourra profiter d' mes bottes,

Et d' mes pantoufle' et d' mes habits.


Qu'il boiv' mon vin, qu'il aim' ma femme,

Qu'il fum' ma pipe et mon tabac,

Mais que jamais - mort de mon âme!

Jamais il ne fouette mes chats...

Quoique je n'ai' pas un atome,

Une ombre de méchanceté,

S'il fouett' mes chats, y'a un fantôme

Qui viendra le persécuter.

S'il fouett' mes chats, y'a un fantôme

Qui viendra le persécuter.


Ici-gît une feuille morte,

Ici finit mon testament...

On a marqué dessus ma porte :

"Fermé pour caus' d'enterrement. "

J'ai quitté la vi' sans rancune,

J'aurai plus jamais mal aux dents :

Me v'là dans la fosse commune,

La fosse commune du temps.

Me v'là dans la fosse commune,

La fosse commune du temps.




La Prière (Brassens)
Am Dm

Par le petit garçon qui meurt près de sa mère,

E7 Am

Tandis que des enfants s'amusent au parterre



D F E7

Et par l'oiseau blessé qui ne sait pas comment,

Am Dm G

Son aile tout à coup s'ensanglante et descend

C E7

Par la soif et la faim et le délire ardent,



Am

Je vous salue, Marie.


Am Dm

Par les gosses battus, par l'ivrogne qui rentre,

E7 Am

Par l'âne qui reçoit des coups de pied au ventre



D F E7

Et par l'humiliation de l'innocent châtié,

Am Dm G

Par la vierge vendue qu'on a déshabillée

C E7

Par le fils dont la mère a été insultée,



Am

Je vous salue, Marie.


Am Dm

Par la vieille qui, trébuchant sous trop de poids,

E7 Am

S'écrie: « Mon Dieu ! » par le malheureux dont les bras



D F E7

Ne purent s'appuyer sur une amour humaine,

Am Dm G

Comme la Croix du Fils sur Simon de Cyrène

C E7

Par le cheval tombé sous le chariot qu'il traîne,



Am

Je vous salue, Marie.


Am Dm

Par les quatre horizons qui crucifient le monde,

E7 Am

Par tous ceux dont la chair se déchire ou succombe



D F E7

Par ceux qui sont sans pieds, par ceux qui sont sans mains,

Am Dm G

Par le malade que l'on opère et qui geint

C E7

Et par le juste mis au rang des assassins,



Am

Je vous salue, Marie.


Am Dm

Par la mère apprenant que son fils est guéri,

E7 Am

Par l'oiseau rappelant l'oiseau tombé du nid



D F E7

Par l'herbe qui a soif et recueille l'ondée,

Am Dm G

Par le baiser perdu par l'amour redonné

C E7

Et par le mendiant retrouvant sa monnaie,



Am

Je vous salue, Marie.

Used chords :

Am : X0221X

F : 13321X

Esus4 : 0222XX

E : 0221XX

D : XX023X

G : 32003X

Amsus2: X0220X

C : X3201X
Am

F Esus4 E

Je veux dedier ce poe me,

Am (Amsus2) Dm

a toutes les femmes qu'on aime,

Am G C E


Pendant quelques instants secrets,

F Esus4 E

a celles qu'on conna?t a peine,

Am Dm


Qu'un destin different entra?ne,

Am G Am


Et qu'on ne retrouve jamais.

[ Tab from: http://www.guitaretab.com/b/brassens-georges/2323.html ]

a celles qu'on voit appara?tre,

Une seconde, a sa fenetre,

Et qui, presque, s'evanouit,

Mais dont la svelte silhouette

Est si gracieuse et fluette

Qu'on en demeure epanoui.


a la compagne de voyage,

Dont les yeux, charmant paysage,

Font para?tre court le chemin;

Qu'on est seul peut-etre a comprendre,

Et qu'on laisse pourtant descendre

Sans avoir effleure sa main.


a celles qui sont deja prises,

Et qui, vavant des heures grises,

Pres d'un etre trop different,

Vous ont, inutile folie,

Laisse voir la melancolie

D'un avenir desesperant.


Cheres images apercues,

Esperances d'un jour decues,

Vous serez dans l'oubli demain;

Pour peu que le bonheur survienne,

Il est rare qu'on se souvienne,

Des episodes du chemin.


Mais si l'on a manque sa vie,

On songe, avec un peu d'envie

a tous ces bonheurs entrevus,

Aux baisers qu'on n'osa pas perndre,

Aux coeurs qui doivent vous attendre,

Aux yeux qu'on n'a jamais revus.


Alors, aux soirs de lassitude,

Tout en peuplant sa solitude

Des fant?mes du souvenir,

On pleure les levres absentes

De toutes ces belles passantes

Que l'on a n'a pas su retenir.

Clarika

Bien mérité (Clarika)

Intro arpèges en Sibm
La petite carte en plastique que l'état m'a donnée,

Ah ouais, je l'ai bien méritée

Naitre en république dans une clinique chauffée

Ah ouais je l'ai bien méritée


Fa#/Mibm-Sol#-Sibm
Les bancs de mon école, le pouvoir d'étudier

Ah ouais je l'ai bien méritée

Aller voir mon docteur quand j'me sens fatiguée

Ah ouais je l'ai bien méritée

La douceur de l'enfance, l'amour qu'on m'a donné (pas de Sibm ici)
Refrain : Do#m-Fa#-Mibm-Sol#
Bah ouais c'est vrai j'y avais pas pensé

Bah oui, pardi, on me l'a toujours dit

Bon sang, c'est sur, c'est la loi de la nature

C'est l'évidence, t'avais qu'à naitre en France


Fa#/Mibm-Sol#-Sibm
Et tans pis pour ta gueule si t'es né sous les bombes

Bah ouais tu l'as bien mérité

T'avais qu'à tomber du bon côté de la mappemonde

Bah ouais tu l'as bien mérité


Fa#/Mibm-Sol#(le Sibm disparait avec les "tu l'as bien mérité")
Si la terre est aride y'a qu'à trouver d'la flotte

Bah ouais

Un peu de nerf mon gars pour la remplir ta hotte,

Bah ouais

On prend pas un bateau si on n'sait pas nager

Bah non


On n'a que ce qu'on mérite, alors t'as mérité
Refrain : Do#m-Fa#-Mibm-Sol#
Bah ouais c'est vrai j'y avais pas pensé

Bah oui, pardi, on me l'a toujours dit

Bon sang, c'est sur, c'est la loi de la nature

C'est l'évidence, t'avais qu'à naitre en France

C'est l'évidence, t'avais qu'à naitre en France
Mibm-Sol#-Fam-Sib
Bah ouais c'est vrai j'y avais pas pensé

Bah tiens c'est bien donnons nous les moyens

C'est l'évidence, t'avais qu'à naitre en France

C'est l'évidence, t'avais qu'à naitre en France



Felix Leclerc

Le Petit Bohneur (Felix Leclerc)



(dans la tonalité de Felix Leclerc)
Gm Cm

C'est un petit bonheur que j'avais ramassé

D7 Gm

Il était tout en pleurs sur le bord d'un fossé



Gm Cm

Quand il m'a vu passer il s'est mis à crier:

D7 Gm

«Monsieur, ramassez-moi, chez vous amenez-moi


G C

Mes frères m'ont oublié, je suis tombé, je suis malade,

Am D

Si vous n' me cueillez point je vais mourir, quelle ballade!



G C

Je me ferai petit, tendre et soumis, je vous le jure,

Am D Gm

Monsieur, je vous en prie, délivrez-moi de ma torture!»



J'ai pris le p'tit bonheur, l'ai mis sous mes haillons,

J'ai dit «Faut pas qu'il meure, viens-t'en dans ma maison.»

Alors le p'tit bonheur a fait sa guérison

Sur le bord de mon cœur y avait une chanson.


Mes jours, mes nuits, mes peines, mes deuils, mon mal, tout fut oublié

Ma vie de désoeuvré, j'avais dégoût d' la r'commencer

Quand il pleuvait dehors ou qu'mes amis m' faisaient des peines

J' prenais mon p'tit bonheur et j' lui disais «C'est toi ma reine!»

Gm Cm

Mon bonheur a fleuri, il a fait des bourgeons



D7 Gm

C'était le paradis, ça s' voyait sur mon front

Gm Cm

Or un matin joli, que j' sifflais ce refrain



D7 Gm

Mon bonheur est parti, sans me donner la main


G C

J'eus beau le supplier, le cajoler, lui faire des scènes,

Am D

Lui montrer le grand trou qu'il me faisait au fond du coeur,



G C

Il s'en allait toujours, la tête haute, sans joie, sans haine,

Am D Gm

Comme s'il ne pouvait plus voir le soleil dans ma demeure.


J'ai bien pensé mourir de chagrin et d'ennui

J'avais cessé de rire c'était toujours la nuit.

Il me restait l'oubli, il me restait l' mépris

Enfin que j' me suis dit, il me reste la vie!


J'ai repris mon bâton, mes deuils, mes peines et mes guenilles

Et je bats la semelle dans des pays de malheureux

Aujourd'hui quand je vois une fontaine ou une fille

Am D G


Je fais un grand détour ou bien je me ferme les yeux (bis)

Am D G D G



(+ en sifflant)

Jean Ferrat

Que Serais je sans toi (Jean Ferrat)

(Poême de Louis ARAGON)



Refrain : (1ère note : mi - Capodastre 1ere case - 10/07/2016)

Em Em7


Que serais-je sans toi qui vins à ma rencontre.

Em6 Bm


Que serais-je sans toi qu'un coeur au bois dormant.

Am Em


Que cette heure arrêtée au cadran de la montre.

B7 Em D7

Que serais-je sans toi que ce balbutiement.


Couplet 1 :

G D7 G


J'ai tout appris de toi sur les choses humaines.

C G D7


Et j'ai vu désormais le monde à ta façon.

Em Am


J'ai tout appris de toi comme on boit aux fontaines

A7 D7


Comme on lit dans le ciel les étoiles lointaines.

G D7


Comme au passant qui chante, on reprend sa chanson.

D#dim7 Em B7

J'ai tout appris de toi jusqu'au sens de frisson.


Couplet 2 :

G D7 G


J'ai tout appris de toi pour ce qui me concerne.

C G D7


Qu'il fait jour à midi, qu'un ciel peut être bleu

Em Am


Que le bonheur n'est pas un quinquet de taverne.

A7 D7


Tu m'as pris par la main, dans cet enfer moderne

G D7


Où l'homme ne sait plus ce que c'est qu'être deux.

D#dim7 Em B7

Tu m'as pris par la main comme un amant heureux.

Couplet 3 :

G D7 G


Qui parle de bonheur a souvent les yeux tristes.

C G D7


N'est-ce pas un sanglot de (que) la déconvenue

Em Am


Une corde brisée aux doigts du guitariste

A7 D7


Et pourtant je vous dis que le bonheur existe.

G D7


Ailleurs que dans le rêve, ailleurs que dans les nues.

D#dim7 Em B7

Terre, terre, voici ses rades inconnues.






Heureux celui qui meurt d’aimer (Jean Ferrat)

(Poème de Louis ARAGON)


(dans la tonalité de Jean Ferrat)

Intro :

Dm C E7 Am Am(bis)

1-----1--0------0-----------------------------------------

----3--------1-----3-----3--1-----0-1-----0---------------

--2--------2-----------1--------2-------2-----------------

0--------------------2--------2-------2-------------------

---------3---------2--------0-----------------------------

----------------------------------------------------------





Couplet 1 : (1ère note : do - 10/07/2016)

Am E7 Am



O mon jardin d'eau fraîche et d'ombre
E7 Am

Ma danse d'être mon cœur sombre
Am7 Dm

Mon ciel des étoiles sans nombre
G7 CM7

Ma barque au loin douce à ramer

E7
Heureux celui qui devient sourd
Am

Au chant s'il n'est de son amour

Am7 Dm
Aveugle au jour d'après son jour

Dm(C) E7


Ses yeux sur toi seule fermés


Refrain :
Am G7 CM7
Heureux celui qui meurt d'aimer
E7 Am

Heureux celui qui meurt d'aimer

Dm Am E7 Am
Couplet 2 :

Am E7 Am



D'aimer si fort ses lèvres closes
E7 Am

Qu'il n'ait besoin de nulle chose
Am7 Dm

Hormis le souvenir des roses
G7 CM7

A jamais de toi parfumées
E7
Celui qui meurt même à douleur
Am

A qui sans toi le monde est leurre
Am7 Dm
Et n'en retient que tes couleurs
Dm(C) E7
Il lui suffit qu'il t'ait nommée

Couplet 3 :

Am E7 Am



Mon enfant dit-il ma chère âme
E7 Am

Le temps de te connaître ô femme
Am7 Dm

L'éternité n'est qu'une pâme
G7 CM7

Au feu dont je suis consumé
E7
Il a dit ô femme et qu'il taise
Am

Le nom qui ressemble à la braise
Am7 Dm
A la bouche rouge à la fraise
Dm(C) E7
A jamais dans ses dents formée


Couplet 4 :

Am E7 Am



Il a dit ô femme et s'achève
E7 Am

Ainsi la vie, ainsi le rêve
Am7 Dm

Et soit sur la place de grève
G7 CM7

Ou dans le lit accoutumé
E7
Jeunes amants vous dont c'est l'âge
Am

Entre la ronde et le voyage
Am7 Dm
Fou s'épargnant qui se croit sage
Dm(C) E7
Criez à qui vous veut blâmer


  1   2   3   4   5   6   7   8


La base de datos está protegida por derechos de autor ©espanito.com 2016
enviar mensaje